Logo telephone-bleu IMG_3253

Expertise technique du bâtiment et assistance travaux

09 83 77 00 48

numéro non surtaxé

logo EXPERT BATIMENT PARIS

Conseil et assistance technique

auprès des particuliers et des entreprises

désirant installer une pompe à chaleur

                     Pompe à Chaleur avec captage géothermique horizontal

 

Le soleil émet un rayonnement pouvant atteindre 1000Watts par m2 l’été contre 200 l’hiver.  Le sol emmagasine tout au long de l'année (notamment l’été)  la chaleur solaire. Cette source d'énergie en permanence reconstituée est donc disponible et valorisable au travers d’une pompe à chaleur SOL/ EAU.

 

Le principe consiste à enterrer à faible profondeur un circuit composé de tubes en polyéthylène haute densité dans lequel va circuler un fluide caloporteur composé d’eau et d’un anti-gel (de préférence du polypropylène glycol, très peu toxique)  qui se chargera de la chaleur du sol pour l’amener à la PAC.

 

La puissance prélevée dans le sol dépend de la nature de celui-ci. Elle est en général comprise entre 10 et 35 W/m2.

 

-10-15 W/m2 pour un sol sablonneux et sec

-15-20 W/m2 pour un sol sablonneux et humide

-20-25 W/m2 pour un sol glaiseux et sec

-25-30 W/m2 pour un sol sablonneux et humide

 

Exemple d’une maison ayant un besoin de 10 kW  de chauffage :

 

Sur un terrain sablonneux et humide, il faudra disposer les capteurs sur un terrain d’une superficie de 300 à 350 m2.

Les capteurs géothermiques s'enterrent dans des tranchées de 50 mètres de linéaire, profondes de 0,6 m à 1,2 m et espacées de 50 cm minimum.

 

Cette distance entre capteurs est importante pour obtenir une performance optimale. Les nappes de tubes peuvent être posées d'une manière superposée, la première nappe étant installée à 60 cm par exemple et la seconde à 120 cm de profondeur, et ainsi de suite si plusieurs nappes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RECOMMANDATIONS :

 

- La première couche des capteurs devra toujours se situer en zone hors gel.

- La surface des capteurs ne devra jamais être sous-dimensionnée, le risque étant de geler le sol autour des capteurs, et ainsi  rendre

 définitivement inopérant la récupération de chaleur. Le gel du sol aura également pour effet de le soulever avec tous les désordres

 induits.

- Le captage horizontal sera installé sur un terrain perméable à la pluie, peu pentu, ensoleillé et sans ombres.

- Il est important de respecter une distance séparative avec les arbres (2m), les réseaux enterrés non hydrauliques (1.5m) et les

 fondations et réseaux hydrauliques (3m).  

- La dégradation dans le temps du glycol (diminution du pH) entraîne une perte de performance, son contrôle doit être périodique.

 

 

 

PAC + capteurs horizontaux 1-Captage géothermique horizontal